Jésus-par-Marie.net

Jésus-par-Marie.net

Comment traverser la nuit de l'épreuve ?

2021-04-14-15-08-00

 

Mon Père, que cette coupe s'éloigne de moi !

Il y a les épreuves qui nous tombent dessus, soudainement, sans prévenir. C'est le choc ! Mais il y a aussi les épreuves qui durent et torturent notre vie au quotidien. Comment allons-nous en être délivré ?
 
Le temps de l'attente et de l'espoir
Souvent dans l'épreuve, notre coeur se tourne comme Jésus vers Dieu :
"Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi !"
On assiège le ciel avec une prière pressante, on fait des neuvaines, on multiplie les chapelets. C'est le moment de l'attente et de l'espoir de la délivrance.
 
Le temps de la nuit et du désespoir
Mais le temps passe, notre persévérance dans la prière est éprouvée. A une épreuve morale ou physique succède l'épreuve spirituelle, souvent plus douloureuse : pourquoi Dieu ne répond-il pas ? M'a-t-il rejeté ? La colère monte en nous, parfois la révolte qui ne fait qu'intensifier la tentation d'abandonner la foi tout en prolongeant l'épreuve. Des envies de mourir nous jettent dans le désespoir.
 
Le temps de la reddition et de l'abandon
Pour moi cette période perdura des années avant que je ne rendisse les armes. Durant plusieurs semaines, je m'étendis face contre terre, les bras en croix répétant sans cesse cette parole:
"Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite!"
J'acceptai l'issue inéluctable et me préparai à la fin dramatique d'une partie importante de ma vie. J'étais comme un boxeur écroulé sur le ring attendant le coup de grâce qui me mettrait KO.
 
Le temps de la délivrance et de la résurrection
Puis, venue de nulle part, la délivrance arriva !
Dieu a attendu longtemps ma reddition totale.
Il fallait que j'aille au bout de mes forces et de mon courage.
Il fallait que je boive la coupe amère jusqu'à la dernière goutte.
Il fallait que je ne sois plus capable d'attendre de moi la solution.
Alors Dieu pris les choses en main et me délivra d'une manière qui m'étonne encore aujourd'hui. Cette épreuve dura 5 ans ! C'est durant cette période que Marie se révéla à moi. Elle fut la Mère de ma nuit.
Une partie de moi est morte, une autre émergea pour une nouvelle vie en Dieu !
 
Texte de référence
"Etant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière: "Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux."
Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation: l'esprit est ardent, mais la chair est faible."
A nouveau, pour la deuxième fois, il s'en alla prier: "Mon Père si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite!" (Matthieu 26,39,41-42)
 
Texte: Thierry Feller


09/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1866 autres membres