Jésus-par-Marie.net

Jésus-par-Marie.net

Tu n'est pas loin du Royaume, mais il te manque l'essentiel !

2019-09-04-21-37-53

 

Jésus est engagé dans une discussion théologique avec un scribe, un spécialiste de la Loi.

La question du scribe n'est pas innocente, mais très habile. Il cherche à tester la fidélité de ce nouveau rabbi envers la Loi. La réponse est si excellente qu'à la fin plus personne n'ose l'interroger.
Voyons d'un peu plus près comment Jésus a répondu et les enjeux considérables derrière cette question apparemment anodine.
 
"Ecoute Israël, le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur" est la déclaration de foi fondamentale du premier peuple monothéiste de l'histoire.  L'amour du Dieu UNIQUE est la pierre angulaire de sa foi.
Le scribe est satisfait et n'en attend pas davantage.
Mais Jésus continue et dit: "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" en reprenant un passage du 2e livre de la Loi, le Lévitique 19,18. Un passage perdu au milieu de beaucoup d'autres prescriptions souvent rituelles.
 
Et là tout change de perspective !
 
Pour le scribe, tous les commandements (plus de 600) dépendent de CE commandement premier. Pour Jésus, il y a ce commandement de l'amour de Dieu ET celui de l'amour du prochain. Jésus modifie les fondements de la foi par cet ajout d'un 2e commandement fondamental.
 
Dans les rapports humains, le judaïsme recherche la justice et l'équité. Avec Jésus et le christianisme, l'amour du prochain va plus loin que la stricte justice, oeil pour oeil, dent pour dent, et intègre la miséricorde sans condamnation.
 
L'air de rien, c'est un enseignement révolutionnaire à l'époque et surtout très déstabilisant pour ce scribe
 
Mais Jésus va encore plus loin et lui dit: "Tu n'es pas loin du Royaume de Dieu"
 
Le scribe pensait être le docteur de la Loi qui vérifie et juge de l'orthodoxie du jeune rabbi et le voilà remis en question d'une manière radicale.
Tu n'es pas loin, oui, mais il te manque quelque chose d'important pour être DANS le Royaume de Dieu.
 
Mais que lui manque-t-il ?
 
De croire que Jésus est l'envoyé de Dieu venu renouveler toute chose et la Loi aussi, croire que ce jeune rabbi qui démarre son ministère est le Fils de Dieu envoyé par le Père.
En fait il lui manque l'unique essentiel: le Christ !
 
Texte: Thierry Feller
 
Texte de référence: Evangile de Marc 12, 28b- 34
 
En ce temps-là,
un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse :
« Voici le premier :
Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.
Et voici le second :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit :
« Fort bien, Maître, tu as dit vrai :
Dieu est l’Unique
et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur,
de toute son intelligence, de toute sa force,
et aimer son prochain comme soi-même,
vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »
Et personne n’osait plus l’interroger.
 


03/09/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1842 autres membres