Jésus-par-Marie.net

Jésus-par-Marie.net

Faisons grâce aux autres comme notre Père nous a fait grâce !

2021-02-03-11-50-09

 

Lorsque nous sommes offensés par quelqu'un, nous devenons vite des comptables consciencieux et intraitables.

Nous calculons tout ce que nous avons fait pour cette personne. C'est notre colonne "Tout ce qu'il me doit". Puis nous calculons sa colonne "Ce que je lui dois".
Généralement nous sommes convaincus que NOTRE colonne est nettement plus longue que la sienne. Il est en déficit permanent avec nous. Alors si en plus, il nous offense ou commet une faute à notre encontre, il passe directement dans la case "Faillite".
 
Pour nous, l'offenseur est devenu insolvable !
 
Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : "Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ?" (Matthieu 18,21). Jésus interpelle Pierre pour qu'il renonce à ses comptes d'épiciers. "Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois".
 
Pierre est dans une logique du monde, Jésus dans celle du Royaume !
 
Nous réalisons que la sagesse du monde est folie pour Dieu. Mais alors voyons comment se manifeste la folie de Dieu !
 
Nous sommes souvent le serviteur impitoyable !
 
Voici un serviteur qui doit à son roi un montant astronomique qu'en une vie il ne pourra jamais rembourser. Alors le roi décide de le vendre lui et sa famille, car sa seule richesse est sa propre vie et celle de ses proches. Il supplie et espère un délai, mais le roi, rempli de compassion, va beaucoup plus loin et lui fait GRÂCE en remettant la totalité de sa dette.
 
Ce roi doit être fou ! Il dilapide sa fortune sans compter ! Le serviteur, quant à lui reste un comptable scrupuleux.
 
Quand il rencontre un homme qui ne lui doit qu'un faible montant, il le fait emprisonner. Le maître le fait jeter en prison, parce qu'il n'a pas eu, comme son maître, pitié de son compagnon.
 
Que penser de cette histoire ?
 
Il y a l'interprétation disons moralisante: Tu as reçu le pardon de Dieu pour tes fautes et donc tu dois faire comme Dieu et pardonner aussi, sinon gare à toi, tu devras payer !
 
Et pourtant, le sens profond de cette parabole est vraiment ailleurs !
 
Cette GRÂCE que Dieu nous accorde pour nos fautes et nos faiblesses nous semble facile et peu coûteuse pour lui. Il est tellement riche !
Lorsque nous réalisons enfin que cela lui à coûté un prix astronomique, incalculable, la mort de son Fils, crucifié pour nous, alors il n'y a plus qu'une seule chose essentielle à faire:
Nous devons être éperdu de reconnaissance et RENDRE GRÂCE devant cette folie de Dieu !
 
Alors l'offense du prochain prend sa vraie place: l'insignifiance.
 
Nous ne sommes plus d'abord des pécheurs en attente du verdict, mais des GRACIÉS ! Demeurons dans la grâce !
Soyons fous comme Dieu, renonçons comme Lui à nos petits calculs !
Soyons miséricordieux comme Il l'est avec nous !
 
Alors, nous saurons vraiment ce qu'est le Royaume que Jésus est venu instaurer.
 
Texte : Thierry Marie Feller
 
 
 
 
 


03/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1844 autres membres